Federal Legislation to Implement UN Disability Rights Convention: Nothing About Us Without Us

September 9, 2015 For Immediate Release

Building on the ratification of the Convention on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD), supported by all political parties and jurisdictions, and given that Canadians with disabilities continue to experience barriers and discrimination, the Government of Canada must take new and concrete action to implement the CRPD.
“For this to occur, legislation at the federal level and federal leadership at the inter-jurisdictional level are necessary,” states Tony Dolan, Chairperson of the Council of Canadians with Disabilities (CCD), a national organization that sent representatives to the UN to help develop the CRPD, which articulates how to ensure human rights are realized in the context of disability. “Consequently, CCD is seeking a commitment from all federal parties on legislation for fulfilling Canada’s CRPD obligations.”

Legislation is a recognized mechanism for implementing the CRPD. In Article 4, the CRPD explains that countries shall “(a) adopt all appropriate legislative, administrative and other measures for the implementation of the rights recognized in the present Convention; [and] (b) take all appropriate measures, including legislation, to abolish existing laws and practices that constitute discrimination against persons with disabilities ” “CCD would welcome new federal legislation that kick-starts Canada’s fulfillment of its CRPD obligations,” states John Rae, CCD’s Second Vice Chair.

During an election campaign, Canadians explore new policy options.

“In this campaign a Canadians with Disabilities Act (CDA) is getting attention. We always support progressive and forward looking legislation. However, for any proposed CDA to deliver upon the commitments made in the CRPD, it would need to go beyond voluntary guidelines and public awareness,” states Rae. “Any new legislation focusing on improving inclusion and access for Canadians with disabilities, such as the proposed CDA, would need to address transportation, telecommunications, banking, accessible democracy, employment of persons with disabilities and issues affecting girls and women with disabilities.”

“CCD has researched how legislation could most effectively promote the human rights of people with disabilities,” states Dolan. “We found that to achieve barrier removal federal legislation would need to create new mechanisms with real teeth, such as a Disability and Inclusion Commissioner reporting directly to Parliament.” CCD’s paper, “A Federal Disability Act: Opportunities and Challenges: Contributing to the Dialogue” by Phyllis Gordon outlines a model legislative framework.

“During the drafting stage of the CRPD, people with disabilities were integrally involved. NOTHING ABOUT US WITHOUT US was the philosophy that guided the CRPD’s development and CCD urges all Canadian political parties to commit to the same approach in developing new legislation for ensuring the full enjoyment of our human rights, and implementation of Canada’s CRPD obligations,” states Dolan.

“In addition and given the often shared responsibilities between the federal and provincial/territorial governments, the federal government must provide proactive leadership in establishing inter-jurisdictional mechanisms to implement the CRPD, always in consultation with Canadians with disabilities,” states Dolan. “Thus, CCD calls upon the federal parties to inform the disability community how they will work collaboratively with the provinces/territories and the disability community to advance compliance with the CRPD.”

For more information contact:
Tony Dolan, CCD Chairperson, Tel: 902-626-1752 (cell).

James Hicks, National Coordinator, Tel: 343-291-1118.

John Rae, CCD Second Vice Chair, Tel: 416-941-1547.

About CCD

CCD is a national organization of people with disabilities that works for an accessible and inclusive Canada.

Communiqué de presse

9 septembre 2015 Pour distribution immédiate

Rien pour nous sans nous :

Des mesures législatives pour appliquer la Convention de lONU relative aux droits des personnes handicapées

Ayant ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), cautionnée par tous les partis politiques et tous les gouvernements, et devant les obstacles et la discrimination auxquels sont confrontés les Canadiens handicapés, le gouvernement du Canada doit poser des gestes concrets et innovateurs pour appliquer la CDPH. « Pour y arriver, des mesures législatives fédérales et un leadership intergouvernemental simposent, a déclaré Tony Dolan, président du Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD), une organisation nationale ayant délégué des représentants aux Nations Unies pour contribuer à lélaboration de la Convention stipulant les mesures à prendre pour garantir la jouissance des droits de la personne dans un contexte de handicap. Par conséquent, le CCD demande à tous les partis politiques de sengager à adopter une loi incitant le Canada à respecter ses obligations au titre de la CDPH. »

Une mesure législative est un mécanisme judicieux et reconnu pour lapplication de la CDPH qui, à larticle 4, affirme que les pays doivent « (a).. adopter toutes mesures appropriées dordre législatif, administratif ou autre pour mettre en uvre les droits reconnus dans la présente Convention et (b).. prendre toutes mesures appropriées, y compris des mesures législatives, pour ..abolir les lois et pratiques qui sont source de discrimination envers les personnes handicapées. » « Le CCD accueillerait volontiers une mesure législative qui pousserait le Canada à respecter ses obligations au titre de la CDPH, a ajouté John Rae, second vice-président du CCD. »

Les Canadiens profitent des campagnes électorales pour explorer de nouvelles options politiques. « Dans cette campagne, la Loi pour les personnes handicapées (LPH) retient lattention. Nous avons toujours appuyé les mesures législatives progressives et prospectives. Mais pour répondre aux engagements stipulés dans la CDPH, cette nouvelle LPH devra aller au-delà des lignes directrices volontaires et de la sensibilisation publique, a précisé John Rae. Toute mesure législative qui, comme la LPH, visera à améliorer laccès et linclusion des Canadiennes et des Canadiens en situation de handicap, devra aussi sattaquer aux questions de transport, de télécommunications, de banque, de démocratie accessible, demploi et des enjeux particuliers des femmes et jeunes filles handicapées. »

Le CCD sest demandé comment une mesure législative pourrait promouvoir les droits des personnes handicapées le plus efficacement possible. « Il sest penché sur la question a déclaré M. Dolan et a découvert quune telle loi devrait créer de nouveaux et rigoureux mécanismes, comme la nomination dun Commissaire à la condition et à linclusion des personnes handicapées qui se rapporterait directement au Parlement. » Dans son document « Une Loi canadienne pour les personnes handicapées : Possibilités et défis : Contribuer au dialogue », de Phyllis Gordon, le CCD esquisse les grande lignes dun cadre législatif modèle.

« Les personnes handicapées ont activement participé à lélaboration de la CDPH, laquelle sarticulait autour du principe RIEN POUR NOUS, SANS NOUS. Le CCD enjoint donc tous les partis politiques à adopter la même approche lors de lélaboration de mesures législatives visant à nous garantir la pleine jouissance de nos droits humains et le respect des obligations de la CDPH, a affirmé M. Dolan. »

« De plus et étant donné le fréquent partage des responsabilités entre les gouvernements fédéral et provincial/territorial, le gouvernement du Canada doit manifester un leadership proactif en créant, au niveau intergouvernemental et en consultation avec la collectivité des personnes handicapées, des mécanismes dapplication de la CDPH, a souligné M. Dolan. » Par conséquent, le CCD demande aux partis fédéraux de préciser à cette collectivité, le type de collaboration tridimensionnelle (fédéral/provinces/territoires et collectivité) quils instaureront pour maximiser la conformité à la CDPH. »

Pour de plus amples informations contacter :

Tony Dolan, Président du CCD, tél: 902-626-1752 (cell).

James Hicks, Coordonnateur national du CCD, tél: 343-291-1118.

John Rae, Second vice-président du CCD, tél: 416-941-1547.

Le CCD : le CCD est une organisation nationale de personnes handicapées uvrant pour un Canada accessible et inclusif.